Les 6H de Laval – 6H…et un peu plus

Les 6H de Laval se sont déroulées ce dimanche 28 juin sur le beau tracé rallongé Beausoleil. L’occasion pour pas mal de nos pilotes de se remettre en jambes après une plus ou moins longue période d’inactivité ‘Kartistique’.

8h30, grâce au rythme rapide de Michel sur la route, les premiers pilotes KFF sont parmi les premiers sur le circuit. Les autres arriveront au fur et à mesure. Inscription, petit déjeuner, tour de piste, briefing, pesée : voilà qui est fait nous partons pour 30min de qualifications.

Pour rappel : KFF1 : Gaylord,Willy, Richard KFF2 : Raphaël, Vincent G KFF3 : Vincent T,Michel,Corentin

La piste est très chaude, les pneus sont en surchauffe, les meilleurs temps se font presque tous dans les 15 premières minutes. La fin des qualifications nous place : 3ème (kff2), 5ème (kff3), 11ème (kff1).

Les 6H vont être lancés avec les règles suivantes : 3 refuel obligatoire et 11 passages au stand, poids moyen de l’équipe 80Kg, lest par kart et non pas par pilote, départ en épi type « Le Mans ».

Le drapeau à damier est baissé : Raphaël et Michel prennent un départ canon et se retrouvent rapidement 2ème et 3ème après seulement 2 tours ! Nous constatons cependant un « petit » problème…en effet, les transpondeurs ne comptabilisent pas tous les tours sur certains karts ! Sans rien faire, les premiers se retrouvent 18ème, les derniers passent 6ème, bref c’est le bordel ! On change de pilote, et après 30min de course la course est stoppée par un drapeau rouge à cause du problème de chrono !

Les mécaniciens vont repasser sur tous les karts pour déplacer les transpondeurs afin de corriger le problème (nous verrons par la suite que ce ne sera pas plus concluant). Après 30 grosses minutes d’interruption le nouveau départ, arrêté cette fois, est lancé. Les commissaires nous refont partir pour 6H de course. On prend les mêmes et on recommence : Michel et Raphaël (re)-prenne un départ « tip-top » et se retrouvent de nouveau aux avant-postes.

Les chronos plantent à nouveau mais les mécanos parviennent tant bien que mal à recréditer les tours manquants aux équipes concernées. Les relais s’enchainent et notre stratégie décalé nous fait sombrer au classement. Il fait chaud, les pneus glissent de plus en plus, les chronos sont 1 secondes plus lent qu’en qualifs. Puis vint la dernière heure de course, c’est la que nous avons choisis de faire les longs relais. Michel nous fera un festival de dépassement et ira chercher des chronos venu d’ailleurs (il ira même taquiner les locaux de la piste dans une belle bataille de plusieurs dépassements).

Richard assurera la 9è place pour KFF1, tandis que le podium est encore jouable pour KFF 2 et 3. En effet à 20 minutes de l’arrivée, Vincent G est 3ème et Michel 4ème mais revient à raison de 1 seconde par tour sur lui. Les résultats resteront figés.

Au final, nous plaçons les 3 équipes dans le top 10 : 3ème pour KFF2, 4ème pour KFF3 et 9ème pour KFF1 !

Un beau résultat d’équipe, de l’entraide et de la bonne humeur dans les stands comme nous savons le faire chez KFF :) !

Ce qu’il faut retenir :

Les + :

– Très bon accueil

– Matériel neuf et fiable

– Belle piste

Les – :

– Le problème de chrono

– Le lest par kart et non par pilote

A bientôt sur les pistes ou en dehors ! 😉

14sur « Les 6H de Laval – 6H…et un peu plus »

Poster un commentaire

Pour personnaliser votre avatar, rendez-vous sur Gravatar.com


− un = 3